Quelques idées reçues…

                                         … entendues ici et là    

Oui mais moi je suis un homme, je travaille dur, je peux pas me permettre de perdre mes muscles, il me faut des protéines!building-lean-muscle1-1024x793

Savez-vous que durant un jeûne le corps puise 96% de son énergie dans sa masse grasse dès le 3ème jour? et seulement 4% de protéines (qui fabriquent les muscles … ). De plus, les protéines étant recyclées et renouvelées, les muscles sont régénérés!

P1010305                              On doit crever de faim, faut être maso…

On a un peu faim le 1er jour voire le 2ème, faim qui se calme vite en buvant de l’eau par exemple, puis l’organisme se met en cétose, ce qui d’une part permet la fonte et l’utilisation de nos graisses et d’autre part la fabrication de corps cétoniques par notre foie qui ont un effet coupe-faim! donc, NON durant un jeûne nous n’avons pas faim (parfois quelques petites envies, c’est le moment d’apprendre la différence!)

Telle que je me connais, je vais me retrouver en hypo dès le premier repas sauté  ou bien  Bonjour les vertiges et les malaises!images

Et bien non! nous avons un pancréas qui fabrique entre autres une hormone, le glucagon; celui-ci déclenche la mobilisation des graisses et leur transformation en glucides, donc en énergie immédiatement disponible; son rôle est justement d’éviter l’hypoglycémie!  et pour les randos, avant le départ, nous vous proposons un peu de jus de pomme à diluer de préférence, et ceci plus pour vous rassurer que parce que vous en auriez besoin; de toute façon l’accompagnateur est toujours présent avec un peu de miel pour ceux qui ne se seraient pas écoutés et qui auraient trop forcé; bien sûr le rythme n’est pas le même, il faut éviter les mouvements brusques et les départs trop rapides!

imagesOn va perdre du poids, forcément, mais après on va en reprendre encore plus!

N’oubliez pas que vous avez à faire à une diététicienne, alors pas à moi! on ne reprend « encore plus de poids  » que lorsque l’on reprend ses anciennes mauvaises habitudes et qu’on ne respecte pas la remontée alimentaire! celle-ci doit durer au moins la durée du jeûne, soit ici une semaine; de toute façon après chaque jeûne, tout le monde change des choses, alors avec les conseils personnalisés que vous aurez eus, vous ne saurez plus où donner de la tête!  sachant que beaucoup de jeûneurs viennent aussi pour faire une rupture qui leur permettra de changer leurs habitudes alimentaires, et que c’est effectivement une bonne solution.

 

J’ai un copain qui l’a fait, il a eu mal à la tête pendant 2 jours!images

C’est possible! mais c’est bon signe, c’est le foie qui débarrasse! parfois il y a un peu de roulis, mais on peut éviter ça en respectant la semaine de descente alimentaire à la lettre ; et le nettoyage du départ doit être suivi de plusieurs lavements ; on évite ainsi la réabsorption intestinale, et le ré-encrassage qui surchargent le foie… d’où la nécessité d’être encadré! parfois l’organisme de certaines personnes est très encrassé, d’autres traversent une période très difficile émotionnellement ;  il peut alors y avoir quelques maux de têtes et/ou nausées malgré la bonne observance des procédures, mais ils sont le signe d’une élimination toxinique certaine!

Voilà une nouvelle mode pour les fondus du bio et autres végétariens!         Marh Du 185

Pas que! bien sûr ces gens sensés sont beaucoup plus conscients des bienfaits d’un jeûne sur l’organisme; mais j’ai jeûné moi-même avec des chefs d’entreprises hommes d’affaires au ventre proéminent, qui ne savaient pas par exemple ce qu’était le sésame! ils sont repartis enchantés de leur stage! certains avaient été incités par leur médecin.

          seringue.jpg On doit se retrouver avec des bilans sanguins à la ramasse

Essayez! et puis pensez-vous vraiment qu’un bilan sanguin fait à un instant T reflète intégralement notre état de santé? savez-vous que du jour au lendemain les taux peuvent varier de façon étonnante? et même si quelques données étaient en baisse, ce serait très temporairement et insignifiant; tout dépend avant tout de notre bilan sanguin d’avant le jeûne.

 

En plus il faut marcher, non mais n’importe quoi!marcheur_fatigue

D’abord on n’est pas obligé, ensuite la vie c’est le mouvement, enfin, en marchant on augmente l’oxygénation cellulaire, l’oxygénation tout court, l’élimination des toxines, on diminue la perte musculaire éventuelle, et on s’occupe pour ne pas penser à manger!

 

Aller payer pour crever la dalle, c’est vraiment des idées de Bobos!images 2

Pas que! l’encadrement demande beaucoup de travail en amont et en aval, et pendant le stage, H24… des connaissances et des compétences, une attention et une écoute … qui vous permettent de jeûner dans des conditions optimales, de préparer et de parachever le jeûne, d’être en groupe et de profiter de sa synergie, de faire un stop dans sa vie de surmené et de prendre du recul sur soi; de faire le point et de changer ses habitudes; c’est un stage à part entière, il ne se résume pas à « ne pas manger ».

Envie d’informations supplémentaires ou une question? Contactez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *